Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/6/d455169250/htdocs/lefranco/components/com_k2/models/item.php on line 763

Prêt pour les premiers soins en santé mentale

Le Gouvernement de l’Alberta et la Division albertaine de l’Association canadienne pour la santé mentale offriront une formation gratuite et en français en Premiers Soins de santé mentale pour les aînés, à Edmonton les 17 et 18 octobre. Livrée par la Commission de la santé mentale du Canada, ces séances seront organisées par le Réseau santé albertain (RSA), en collaboration avec le Secrétariat francophone et appuyé par la Fédération des aînés francophones de l’Alberta (FAFA).

hand 3666963 1280

« Tout comme les premiers soins apportés en cas de blessures physiques, les premiers soins en santé mentale ont leur importance », confie Paul Denis directeur général du RSA. D’ailleurs c’est ce que met clairement en évidence la brochure de l’évènement. On peut y lire « Si une personne se foule la cheville, vous saurez probablement comment agir - si une personne âgée montre des signes de dépression, vous risquez d’être pris au dépourvu ».

Au-delà de cet aspect des premiers soins, Linda Groth, présidente de la FAFA, souligne l'importance de la population visée par cette formation. Alors que la santé mentale des aînés est une des préoccupations majeures de la FAFA, sa présidente rappelle que « les formations sont souvent pour les jeunes ou les adultes, et que c'est la première fois que la commission de la santé mentale canadienne décide d'offrir une formation pour les aînés ». Selon elle, « il y a enfin une prise de conscience concernant la santé mentale de nos aînés ».

Les chiffres de Statistique Canada rappellent qu'il y a environ 32 000 aînés francophones en Alberta, alors lorsque l'on pose la question du nombre de formations proposées, Linda Groth répond « qu'il y en a davantage en anglais, et que la difficulté est de trouver des personnes formées en français ». La formation qui sera proposée le 17 et 18 octobre prochain sera « une exploration et un bon test », estime-t-elle.   

« La formation vise à améliorer les connaissances en santé mentale et à donner aux personnes qui la suivront les compétences et les connaissances nécessaires pour mieux gérer des problèmes associés à la santé mentale qui pourraient se présenter ou qui commencent à se manifester chez elles, chez un membre de leur famille, un ami ou un collègue », explique Paul Denis. Au-delà de sensibiliser aux problèmes liés à la santé mentale, ces deux jours ont donc un but affiché, celui de développer les compétences qui permettront de reconnaître, et d’intervenir en cas de problème.

Comment ?

Tout d’abord, durant cette formation les participants apprendront à agir en amont d’une crise, car comme nous l’explique le directeur général du Réseau santé albertain « si on arrive à reconnaître les symptômes dès leur apparition, on peut alors fournir l’aide initiale nécessaire ». Et puis, ils s’initieront aux prémices d’une prise en charge « en offrant des stratégies et des ressources aux personnels soignants, ou un appui aux personnes âgées », conclut-il.

Pour qui ?

Pour quasiment tout le monde ! La personne âgée étant placée au centre du dispositif, toutes les personnes ayant un lien avec une personne âgée sont donc les bienvenus. « De la personne âgée elle-même, aux conjoints et aux amis en passant par le personnel soignant, ou les travailleurs, tous  sont admissibles » explique monsieur Denis.

« Des études sur le besoin des proches aidants indiquent une envie de vieillir chez soi », rappelle Linda Groth. Elle explique par la même occasion que « construire des résidences n'est plus la solution ». S’inspirer du modèle de l'opération Baluchon Alzheimer, la présidente de la FAFA pense que les solutions doivent être apportées sur place. « Selon elle, nous sommes en plein dans les défis du vieillissement de la population francophone ».  

Cette formation a débuté en automne 2017, en ajout aux deux premières formations de premiers soins en santé mentale et celle aussi développée spécialement pour la jeunesse. Une initiative qui a touché un total de 300 000 personnes et qui a déjà suivi l’une de ces formations. Soulignant l’impact positif et durable sur les Canadiens d’un océan à l’autre, il se dit « convenir à tous les milieux de travail qui souhaitent réduire l’incidence des maladies et des problèmes en lien avec la santé mentale ».

Le gouvernement de l’Alberta offre gratuitement la formation. En plus de cela, une aide financière aux déplacements ainsi qu’à l’hébergement sera offerte par le RSA aux participants qui ne vivent pas à Edmonton. Il reste toujours des places pour s’y inscrire.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/6/d455169250/htdocs/lefranco/templates/jsn_time_pro/html/com_k2/templates/default/item.php on line 164
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut