Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/6/d455169250/htdocs/lefranco/components/com_k2/models/item.php on line 763

L'avenir des services de santé en français

L'ACFA régionale de Calgary a organisé jeudi 20 septembre une consultation communautaire sur l'avenir des services de santé en français à Calgary. Ouverte à tous les francophones de Calgary et sa région, cette consultation a relancé l’intérêt des francophones de revoir une clinique offrant des services en français.

stethoscope 1584223 1280

La volonté de l’assemblée était claire, elle souhaite des services médicaux et une médecine en français à Calgary. Selon Hubert Gauthier, consultant pour l’évènement, « il y avait plein de réflexions positives qui déboucheront un jour sur quelque chose qui ira dans le sens de notre volonté de service de santé en français ».

Seulement quelques mois après la fermeture de la clinique francophone de Calgary, les participants à la réunion se sont déjà mis au travail. Ils ont d’ores et déjà élaboré différents scénarios.

« Allant d’une clinique complète à une clinique plus petite offrant des services de base, toutes les pistes ont été explorées », explique Hubert Gauthier.

Le traumatisme de la fermeture de la clinique le 31 mars dernier étant encore palpable, l’Association canadienne-française de l’Alberta (l’ACFA) avait invité l’ancien PDG de l’Hôpital de Saint-Boniface, et aujourd’hui consultant en gestion, Hubert Gauthier, à dresser un portrait de l’échec.

Les yeux plus gros que le ventre

Selon Hubert Gauthier, le nerf de la guerre, c’est à dire le financement est bien sûr en cause, mais pas que. Selon lui « le nombre de patients inscrits était moins élevé que ce que l’on attendait. Étant donné le nombre de francophones présents à Calgary, une clinique qui ne comptait que 1500 patients inscrits, alors qu’elle aurait dû en compter le double, ne pouvait pas fonctionner ».

Environ 13 000 personnes utilisent le français comme langue d’usage à Calgary, ce qui veut dire selon lui que « beaucoup de personnes étaient réticentes à abandonner leur médecin anglophone. La vaste étendue de la ville de Calgary a pu également être une explication ».

D’après Nathalie Belley ancienne secrétaire de la clinique francophone de Calgary, « le projet a été vu un peu trop gros à la base » cependant, « partir de quelque chose de plus petit pourrait être une solution pour redémarrer des services de santé en français ».

Durant la consultation, la question de financement a également été évoquée. Alors que l’on se souvient que l’ex clinique avait ouvert ses portes en mai 2015 grâce à une subvention de 600 000 dollars de Santé Canada, elle avait dû les refermer, car celle celle-ci n'avait pas été renouvelée au-delà de mars 2018. Cette fois Hubert Gauthier parle d’« au moins 500 000 $ par année pour offrir un minimum de services ».

Alors que la réouverture de service de santé en français est à l’étude, Hubert Gauthier prévient : « ce sont des projets à long terme et qui vont demander du temps, du travail et un financement durable ». Toujours selon lui, l’autre grande conclusion de la soirée, c’est l’implication du Réseau santé albertain dans les suites du dossier. L’ACFA quant à elle continue sa réflexion sur les prochaines étapes à suivre, et avec peut-être d’autres consultations communautaire.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/6/d455169250/htdocs/lefranco/templates/jsn_time_pro/html/com_k2/templates/default/item.php on line 164
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut