L’ACFA regionale de Lethbridge et cIneMAGINE, en partenariat avec le French Language Centre de l’universite, viennent de lancer un concours de court-metrages en francais pour les eleves de la 7e a la 12e annee. Le premier atelier de formation vient d’avoir lieu, et les participants sont deja affaires a travailler leur scenario.

L’ouverture officielle de la nouvelle bibliothèque et du nouveau Centre culturel de Jasper s’est faite le 30 septembre dans une ambiance festive et familiale. La nouveauté à retenir : la langue et la culture française y ont désormais une place de choix !

Le samedi 24 septembre dernier avait lieu le festival The Word on the Street, à Lethbridge. L’évènement a permis à deux artistes francophones de rejoindre la communauté d’expression française de la région, notamment l’illustratrice pour enfants Geneviève Desprès.

Une série d’ateliers artistiques se sont tenus à Canmore le 23 septembre dernier. Une journée toute particulière qui s’est terminée en beauté avec un spectacle concocté par les enfants.

Originaire du Québec, le chef François vous reçoit dans son restaurant de Canmore depuis 28 ans.

Pour la 18e année consécutive, l’épluchette de Grande-Prairie a rassemblé un nombre record de participants le samedi 10 septembre dernier. Un rendez-vous familial qui a fait énormément d’adeptes.

Les Vainqueurs, c’est le nom du programme pour enfants amputés qu’a suivi Samuel Velie à Saskatoon. Ce jeune résident de St-Isidore âgé de 12 ans s’est rendu pour la seconde fois à ce séminaire. Un temps fort, mais aussi propice pour rencontrer et parler du handicap, ainsi que des progrès réalisés en matière de prothèse. Rencontre.

G.LevequesAngelina Gionet, directrice de l’ACFA de Wood Buffalo, œuvre afin de préparer le terrain pour les francophones exilés de Fort McMurray. Une caravane avec à son bord l’avocat Me Gérard Levesque est récemment parti à leur rencontre, afin de prodiguer écoute et conseils. L’après Fort McMurray se prépare. Le retour n’est pas toujours facile, mais la communauté francophone est loin de baisser les bras!

 

Avant la tragédie de ce gigantesque incendie, Angélina Gionet explique que pas moins de  14 000 francophones vivaient en moyenne à Fort McMurray. « Beaucoup ne sont pas encore revenus, parce que plusieurs attendent d’avoir de l’information avant de revenir », résume cette dernière. La question qui revient souvent est : est-ce qu’un service de garderie francophone est actuellement ouvert ? Un facteur qui s’avère décisif pour le retour des francophones dans la région. « La garderie francophone a contribué grandement à l’épanouissement des familles ici, à leur installation et aussi à leur rétention », souligne la directrice de l’ACFA de Wood Buffalo. Ne possédant plus d’espace physique pour se réunir, c’est sur une initiative de Me Gérard Levesque qu’une caravane itinérante a pris la route le 22 juin. Le but principal : répondre aux besoins des francophones de Fort McMurray.

DSC00038La 12e édition du Hockey en fête s’est déroulée du 4 au 6 mars 2016 à Plamondon. Cette édition, d’une ampleur sans précédent, a été l’occasion pour la communauté locale, ainsi que pour les équipes invitées, de se rassembler autour de leur sport préféré.

Le tournoi de hockey amateur, qui constitue habituellement le cœur de l’évènement, rassemblait cette année six équipes. Ces dernières étaient divisées en deux poules, baptisées CHPL et ACFA afin de reconnaître le rôle essentiel de la radio communautaire, ainsi que de l’ACFA régionale de Plamondon dans le succès de l’évènement.

PY1C’est à Bonnyville, le 8 février dernier, qu’a débuté le nouveau projet de la Fédération des aînés franco-albertains (FAFA) : le Café-philo. Pour l’occasion, le doyen du Campus Saint-Jean, Pierre-Yves Mocquais, avait accepté d’animer une conférence-débat intitulée Comment la mémoire des pionniers se construit : le cas de Louis Bandet.

Devant la vingtaine de personnes réunies, M. Mocquais a commencé par expliquer, comment son intérêt pour les francophones en milieux minoritaires s’était développé. Originaire des Pays de la Loire (France), le doyen a souligné qu’avant son arrivée au Canada en 1978, il n’avait pas réalisé, d’une part, que les francophones étaient aussi nombreux dans l’ouest du pays et, d’autre part, qu’ils étaient confrontés à des défis d’autant plus grands que le Canada n’était pas, contrairement à ce qui était souvent pensé à tort, un pays bilingue.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/6/d455169250/htdocs/lefranco/templates/jsn_time_pro/html/com_k2/templates/default/category.php on line 242
Page 6 sur 15
Aller au haut