Une franchise des cafés Second Cup, au sud de la ville de Red Deer, a récemment décidé d’afficher l’autocollant offert par le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), où l’on peut y lire : services en français disponibles.

« Ici, ça a vraiment été un changement positif. Pratiquement à tous les jours, depuis que j’ai posé l’autocollant, quelqu’un me parle en français ou me fait la remarque », affirme la gérante de l’établissement, Julie Jolicoeur, une Québécoise des environs de Drummondville établie en Alberta depuis maintenant quatre ans.

C’est tout à fait par hasard qu’elle s’est retrouvée avec ces autocollants. Le directeur général du CDÉA, Marc Tremblay y passait à l’occasion et il s’est rendu compte du potentiel francophone du café. Il lui a simplement remis les autocollants. « J’en ai un pour le service à l’auto, un à la porte et un autre à la caisse », précise la jeune femme. Le résultat était surprenant après seulement deux ou trois mois.

C’est devant une trentaine de personnes que la Fondation franco-albertaine tenait, le vendredi  21 octobre dernier, au Centre culturel de Saint-Isidore, son quatrième Rendez-vous des philanthropes de 2011.

Cet évènement a permis, dans un premier temps, de remercier le défunt Robert Lavoie pour la création de son Fonds en soutien à la Fondation Fernando-Girard en économie.

Lisa Magera a été proclamée mairesse du village de Legal par acclamation, le 17 octobre dernier, durant la séance organisationnelle du conseil de la municipalité.
Le maire sortant de la communauté, Albert St. Jean, a cédé sa place à Mme Magera puisque ce dernier déménage à l’extérieur de la municipalité et ne sera donc plus apte à siéger au conseil en vertu du Municipal Government Act.

M. St. Jean restera actif au conseil jusqu’à son déménagement prévu dans six mois. « Il a décidé de donner sa démission maintenant pour m’appuyer et m’aider dans mes fonctions », explique la nouvelle mairesse qui sera en poste jusqu’aux prochaines élections, prévues en 2013.

C’est devant une trentaine de personnes que s’est déroulée l’assemblée générale annuelle de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), régionale de Grande Prairie, le 24 septembre dernier à l’école Nouvelle Frontière.

Cette rencontre a permis aux membres de réaliser que leur régionale n’avait pas chômé au cours de la dernière année. « Grâce aux nouveaux partenariats que notre équipe a continué à développer cette année, notre régionale a pu s’affirmer comme le porte-parole de la communauté francophone de Grande Prairie », a soutenu, dans son rapport, la présidente de l’organisme, Marie Chailler Monfette.

La municipalité de Legal tenait une audience publique exceptionnelle le 22 septembre dernier, où les résidents étaient conviés à venir donner leur point de vue sur l’orientation culturelle que désire prendre le village à la suite du dévoilement, au début de l’été, d’un monument illustrant la dualité entre le français et l’anglais dans l’histoire canadienne.

La municipalité compte déjà 35 murales qui font valoir le caractère francophone de la municipalité. Le maire de Legal, Albert St. Jean, se targue d’ailleurs d’être la capitale des murales canadiennes-françaises au pays. La Société touristique Centralta désire en implanter huit autres, en plus d’un monument à l’effigie du conflit entre les deux langues officielles.

Grâce aux cours crédités offerts par le Centre de développement musical (CDM) durant l’année scolaire 2010-2011, IMPACT! a réalisé un rêve en lançant un album, le 2 septembre dernier, au Centre culturel de Bonnyville.

IMPACT!, c’est cinq jeunes de l’école des Beaux-Lacs : Jeremy Dallaire, Catherine Laquerre, Ian Kurek, ainsi que les sœurs Hannah et Julia Tremblay.

« Nous avons décidé en tant que groupe, au cours de la dernière année scolaire, d’aller une étape plus loin, de mettre sur disque-compact, notre travail des dernières années », a mentionné Julia Tremblay.

Après la région de Rocky Moutain House en 2010, voilà que Medicine Hat pourrait perdre son cercle local lié à l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA).

Le processus de dissolution a été enclenché par le Conseil d’administration (CA) provincial de l’ACFA, qui s’est réuni à La Cité francophone d’Edmonton le 26 aout dernier.

« Ce n’est certainement pas pour mal faire, la seule raison pour déménager, c’est pour améliorer les choses », a assuré l’archevêque Gérard Pettipas, qui assume la charge pastorale de la circonscription ecclésiastique de Grouard-McLennan depuis 2007.

Il parlait de l’importante décision de déménager d’ici deux ans à Grande Prairie les bureaux de l’archidiocèse, qui dessert plus du tiers du territoire albertain sur lequel vivent plus de 44 000 catholiques. Mgr Pettipas considère cependant que le déménagement ne bouleversera pas l’organisation de l’Église dans la région.

Les habitants de Plamondon et de Lac-la-Biche auront bientôt le loisir de recevoir de l’information sur leur région, tous les jours de la semaine.

 

Le conseil d’administration (CA) du Club de la Radio communautaire (CRC) de Plamondon attendait cette nouvelle depuis plus de 10 ans. Elle est finalement tombée le 29 juin dernier, lorsque le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a accordé une licence qui permet à la station de diffuser des émissions locales, sans interruption.

 

Le président du Club, André Contant, explique que cette autorisation changera beaucoup de choses dans la région. « Avant, on était en onde sur de courtes durées. On diffusait une journée par mois et on avait des sessions d’une ou deux émissions par an. Nous avons donc postulé pour avoir une licence en novembre 2010, afin de pouvoir diffuser 24 heures par jour, tous les jours de la semaine », affirme-t-il à ce propos.

Le 9 juin dernier, des membres de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Grande Prairi eont eu la chance de rencontrer le premier ministre de l’Alberta, Ed Stelmach, de passage dans la région.

Une trentaine d’invités spéciaux avaient étés conviés par le député de Grande Prairie-Wapiti, Wayne Drysdale à cette rencontre intime pendant laquelle les représentants de la régionale ont pu discuter amicalement avec le premier ministre et partager avec lui leurs succès et leurs espoirs. Ils ont en plus profité de l’occasion pour rencontrer plusieurs maires et mairesses de la région, et ont pu constater avec eux l’impact de l’ACFA régionale dans sa communauté.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/6/d455169250/htdocs/lefranco/templates/jsn_time_pro/html/com_k2/templates/default/category.php on line 242
Page 13 sur 15
Aller au haut