Alors que le CAÉ est dans la tourmente, les regards se tournent vers les services offerts aux immigrants francophones : seront-ils maintenus, qui prendra le relais, comment seront-ils gérés ? Marc Arnal, le président de l’ACFA provinciale, donne des réponses.

Immigrants

L’annonce officielle est tombée comme un couperet mardi 23 octobre : Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a décidé l’arrêt net du financement du Centre d’accueil et d’établissement (CAÉ). Aujourd’hui, la stupéfaction laisse place au questionnement. Quel futur attend le CAÉ ?

AGA 2018 197 1

Près de 250 francophones et francophiles se sont réunis du 19 au 20 octobre, à l’hôtel Westin d’Edmonton, afin de participer au congrès annuel de la francophonie albertaine. Organisé par l’Association canadienne-française albertaine (ACFA), l’évènement a permis de présenter son nouveau cadre conceptuel. Ouverture, inclusion et diversité étaient à l’honneur.

Congres annuel ACFA

Le ministre de l’Enseignement supérieur Marlin Schmidt était au Campus Saint-Jean jeudi 18 octobre pour partager la bonne nouvelle : le gouvernement provincial va prendre le relais du fédéral pour débloquer les bourses d’études en français pour les étudiants du postsecondaire. Une solution provisoire en attendant un accord avec Ottawa qui traîne à se finaliser.

Le ministre Marlin Schmidt au milieu des etudiants du Campus Saint Jean

Les Guinéens de l’Alberta ont célébré samedi 6 octobre à Calgary, le 60e anniversaire de l’indépendance de la Guinée. Grâce notamment à une collaboration réussie entre l’association des Guinéens de Calgary et celle d’Edmonton. Tous se sont retrouvés autour d’une soirée récréative où discours, danses, défilés, musiques et repas traditionnels étaient au programme.

guinee5

L’ACFA provinciale a tenu une conférence de presse le 19 septembre à la Rotonde, deux jours après la réunion du conseil d’administration et de l’entrée des nouveaux membres. Une bonne partie des chefs de file était présente. Communication et transparence étaient les deux mots d’ordre de cette conférence.

Marc Arnal conference ACFA

Suite à leur départ annoncé le mardi 7 août du conseil d’administration de l’ACFA provinciale, les 5 membres démissionnaires avaient publié une lettre que Le Franco a partagée dans le cadre d’un entretien avec M. Marc Arnal, actuel président de l’ACFA, répondant aux accusations qui lui étaient adressées. Le journal a contacté à plusieurs reprises (le vendredi 10, le jeudi 23 et le vendredi 24 août) deux des membres du CA, Albert Nolette et Pierre Asselin, afin de passer des entrevues et d’exposer au mieux leur perspective sur cette affaire. Messieurs Nolette et Asselin ont décliné chacune de ces demandes. Nous tenons à préciser que contrairement à ce qui a été rapporté sur Twitter lors de la demande d’entrevue faite le 10 août par téléphone, il avait été aussi précisé qu’une entrevue serait demandée à Marc Arnal, dans le but d’exposer tous les points de vue à la communauté. Voici, par souci de transparence vis-à-vis de nos lecteurs, les démarches qui ont été vraiment entreprises et les questions que nous aurions aimé leur poser.

Depuis le 14 août, le CE a désigné Hélène Guillemette comme directrice générale par intérim de l’ACFA. Mme Guillemette a accordé une entrevue au Franco, afin de parler essentiellement des dossiers prioritaires et comment elle aborde ses nouvelles fonctions par intérim.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille dans la communauté francophone. Ces dernières semaines ont été rythmées par une série de remous. Certains ont même pris des allures d’avis de tempête. Entre les tentatives de harcèlement envers la présidence de l’ACFA, le départ inopiné de sa direction générale, les démissions successives de certains membres du CA, des commentaires à l’emporte-pièce sur les médias sociaux, la publication d’une lettre ouverte, et enfin l’audit du Franco, la francophonie albertaine est une véritable saga. Or, si les esprits s’émoussent, une question centrale demeure : de quel type de leadership la communauté a-t-elle vraiment besoin dans l’avancement de ses dossiers ?

édito

Les cinq démissionnaires du CA de l’ACFA provinciale ont tenu à répondre par voie de lettre sur les raisons de leurs démissions. Marc Arnal répond aux accusations qui lui sont adressées. Entrevue à cœur ouvert avec le président de l’ACFA.

Marc Arnal photo recadree

Page 2 sur 8
Aller au haut