L’ambiance se fait lourde au Campus Saint-Jean ces derniers temps. Les propos et le départ de Bruno Mercier le 6 décembre ont jeté le trouble. Au-delà des petites phrases, cet incident serait-il révélateur de tensions plus profondes au sein de l’institution postsecondaire, voire de la communauté franco-albertaine ?

CSJ hiver

Aller au haut